Un premier point d'attention sur nos bateaux un peu anciens et dont la construction a employé parfois des solutions un peu "cheap": les hublots de la couchette arrière:
Un autre propriétaire a attiré mon attention sur ce problème que j'ai eu aussi: les hublots se décollent avec le temps, et cessent d'être étanches.
Ce qui est gênant, car ils passent sous l'eau à la gîte, entraînant des entrées d'eau sur la partie arrière de la cabine, que j'attribuais à tort à un manque d'étanchéité des descentes.
Le problème peut être résolu facilement en les recollant au Sicaflex (translucide), mais n'en reste pas moins traître car peu visible. Contrairement aux entrées éventuelles des hublots de roof, qui ont aussi tendance à se décoller, mais normalement n'ont pas vocation à passer sous la ligne de flottaison...

Un autre point d'attention est l'axe de fixation de l'étai autour duquel pivote le bout-dehors.
La partie filetée qui l'attache sur l'étrave dans la baille à mouillage peut fatiguer et se rompre. Au moins deux cas rapportés, un en Australie et un autre en France il y a deux ans. Heureusement au portant dans les deux cas, ce qui a évité le démâtage... Et a priori dans une utilisation très "régate" pour le cas français, qui sollicitait l'étai avec des départs au lof et un spi qui bat. Point néanmoins à vérifier régulièrement donc...